Skip links

Tous vos témoignages

Je suis Stéphanie, j’ai 40 ans. J’ai attrapé le covid en octobre 2020 et, 7 mois plus tard, j’ai toujours les symptômes persistants qui m’handicapent et m’empêchent de retravailler pour le moment… Grosse fatigue, dès le moindre effort je suis essoufflée, de gros maux de tête… C’est très compliqué… Je ne sais pas quoi faire… Je me sens seule…

Stéphanie
Auxiliaire de vie scolaire
28 avril 2021

Bonjour à tous et à toutes,

J’ai besoin de vous faire part de mon témoignage concernant ce virus qui nous “gâche” la vie depuis maintenant un peu plus d’un an, et encore le mot est faible.
Ma maman a 55 ans et est tombée malade de la covid 19 début avril 2021 “variant anglais”. Il y a eu un gros cluster sur son lieu de travail début avril, elle devait se faire tester la semaine suivante mais les symptômes ne se sont pas fait attendre. Cela a commencé avec une fièvre de 38,8. Nous étions terriblement angoissés, maman, mes frères et sœurs, et moi-même. Maman est en bonne santé mais ce virus fait peur et on sait bien qu’une fois contracté, chacun ne réagit pas de la même manière. On essaye de rester positifs mais moi je suis angoissée au possible. Je me réveille toutes les nuits avec un mal de ventre pas possible…

Les symptômes s’accumulent : fièvre qui monte à 40.7, courbatures, maux de tête sévères, perte du goût et de l’odorat, fatigue, toux sévère, elle a un oxymètre et sa saturation en oxygène dans le sang reste bonne jusqu’au 12ème jour. Elle appelle deux fois le 15 tellement elle se sent mal mais on lui dit que, tant que la saturation est bonne, il n’y a rien à faire que du repos. Le 13ème jour au réveil, sa saturation chute considérablement. Elle rappelle le 15 qui l’amène immédiatement à l’hôpital.
On lui fait une prise de sang et un scanner et là on lui annonce la présence d’un caillot. Elle est en train de préparer une embolie pulmonaire d’où la baisse de saturation en oxygène. Elle reste deux jours à l’hôpital sous oxygène et ressort avec des anticoagulants et de la cortisone.
Depuis, elle a commencé de la rééducation respiratoire. Cela fait une semaine, nous sommes en partie soulagés mais combien de temps va durer sa convalescence ? Elle qui était si active et en pleine forme… Elle ne peut plus rien faire pour le moment. Elle qui faisait très attention depuis 1 an, plus de vie sociale, elle ne prenait plus ses petits-enfants… Un grand sentiment d’injustice, beaucoup de tristesse et d’angoisse.
Il est certain que la vie d’avant nous manque et que le virus n’épargne personne car il nous prive de tout, mais j’ai espoir qu’on s’en sorte et en attendant restons vigilants car un jour nous pourrons reprendre une vie normale même si cela va mettre du temps.
Courage à vous tous.

Anna
Assistante dentaire
25 avril 2021

6 mois. 6 mois que j’ai attrapé ce foutu virus de mes deux..
Quand je l’ai eu, j’ai eu surtout des migraines intenses pendant quelques jours mais sans plus. J’ai perdu mon odorat au complet mais mon goût était toujours présent. Il aura fallu 2 semaines pour récupérer mon odorat.
Depuis janvier, je commence à ressentir des effets sans être positif, du stress permanent, les poumons qui picotent, le cœur qui s’emballe pour un rien. Ajoutez à cela une rupture extrêmement difficile, cela n’a pas arrangé les choses.
Après avoir fait quelques recherches, je suis heureux aujourd’hui de pouvoir mettre un mot sur ce qui m’arrive ; c’est le Covid long. Ce sont des séquelles à long terme qui ont un impact tant psychologique que physique.
Depuis, je vis dans l’ambiance permanente de ne pas voir le lendemain car qui sait ce qui pourrait m’arriver. Si d’autres sont dans le même cas que moi, n’hésitez pas !
Des solutions existent et sont la rééducation pour la plupart.
A ceux qui souffrent d’effets secondaires : VOUS N’ÊTES PAS SEULS.
Au plaisir de vous lire.

Julien
Développeur WEB
22 avril 2021

Bonjour à tous,

Voilà deux semaines que mon conjoint et moi avons été cas contact. Je prends rdv 7 jours plus tard afin d’effectuer un PCR de contrôle, le verdict tombe : positifs tous les deux. J’ai commencé à avoir des maux de tête, courbatures au dos et épaules, et sensation de poumons qui brûlent, pourtant pas de fièvre ni de toux…
Voilà deux semaines que nous avons étés testés positifs et j’ai toujours mal à la tête en continu… Rien à faire, rien ne passe. J’ai mal dès le réveil jusqu’au réveil du jour d’après… Deux jours que je ne dors plus, que j’angoisse rien qu’à l’idée d’aller me coucher… J’espère que ça passera car c’est réellement handicapant…

Chachou
Directrice de boutique
20 avril 2021

Pour moi, tout a commencé le lundi 12 avril. Petite douleur au fond de la gorge. J’ai pris rdv chez le médecin pour le mardi 13 avril. Pas d’autres symptômes, elle pense à une trachéite, mais par sécurité on fait un test pcr le mercredi 14 avril. Et là le verdict tombe : positive à la Covid, et le surlendemain on m’annonce que c’est la souche anglaise… Entre temps, nez bouché, mal à la tête mais pas de fièvre… Jusqu’à la nuit de dimanche à 38,5 min, taux d’o2 est bon dans le sang mais de nouveaux symptômes font apparition : fièvre jusqu’à 39.2, courbatures, mal dans le bas du dos, toux. Un vrai enfer. Je dois refaire mon test demain et revoir mon médecin. Mais ce virus est une belle merde. Quelle idée de manger un pangolin ! Bon courage à tous

MaryLaure
Directrice en grande distribution
20 avril 2021

Bonjour à toutes et à tous,

Alors pour moi, ça a commencé en début de semaine. Ayant fait du bricolage, j’avais des douleurs aux articulations mais je me doutais bien que j’allais y passer car un de mes fils a été diagnostiqué positif variant anglais il y a 20 jours, qui lui même a contaminé un autre de mes fils. Donc effet boule de neige. Par chance, ils sont tous deux asymptomatiques, seulement perte de goût et d’odorat qui sont revenus pour le premier qui a été touché. Pourtant, nous étions extrêmement prudents : isolement sans même attendre les résultats, masque à la maison, désinfection systématiquement de tous les objets touchés, etc. Car la peur chez nous c’est que mon épouse l’attrape car elle est diabétique insulinodépendante.

Donc pour en revenir à moi, j’ai commencé à avoir les symptômes dans la nuit de mercredi à jeudi. Un peu de fièvre (38), mes grosses douleurs dorsales donc pcr jeudi. Ah oui j’allais oublier le mardi, test en pharmacie négatif. Bref les résultats du pcr sont tombés vendredi : positif faible, je ne comprends pas trop. Est-ce parce que c’est le début ? Mon médecin me dit que non, c’est la fin mais je lui ai dit que les premiers réels symptômes datent de jeudi. Bref aujourd’hui toujours pareil, grosses douleurs dorsales mais est venue s’ajouter une toux douloureuse parfois, et avec mucus mais la plupart du temps sèche qui s’apparente à une bronchite. Mais bon à j3 pour le moment je n’ai pas à me plaindre, plus du tout de fièvre donc j’espère que cela restera comme ça car j’avoue que la plupart des témoignages font un peu peur. A ce que je peux lire, ça se dégrade au bout de 7 à 10 jours. Si quelqu’un peut me rassurer là-dessus ce serait sympa 😉
Bonne guérison à toutes et à tous, et restons positifs. C’est ce qui nous fera guérir 💪💪😉😉😉🙏🙏

Safa
Chauffeur poids lourds
17 avril 2021

Suivez-nous sur